Moov Occitanie logo
Chargement

Collioure

La perle de la côte Vermeille :

La perle de la côte Vermeille

Nous continuons notre week-end découverte de la côte Vermeille, après Cerbère, nous arrivons sur la commune de Collioure. Ce petit village côtier est sûrement le plus touristique des Pyrénées-Orientales. Il faut dire qu’il a tout pour séduire ! Situé à deux pas de la frontière espagnole, son panorama est spectaculaire entre collines recouvertes de garrigues méditerranéennes et côtes baignées par le soleil. Il possède une plage de sable en plein centre-ville avec son château la surplombant. Un petit port de pêche avec des barques catalanes traditionnelles colorent la baie. Les ruelles atypiques, véritable labyrinthe, nous amènent à la rencontre des nombreux artisans. Ça sent bon les vacances avec le bougainvillier à profusion qui embellit toutes les façades. La côte reste sauvage et on ressent l’empreinte médiévale dans tout le village. Il y a de nombreux points de vue sur la mer, la montagne et les vignobles. Un petit paradis !

Le quartier de Mouré, la plage et la jetée :

Nous arpentons les ruelles pavées pour arriver du parking jusqu’à la plage sous une chaleur accablante. Un conseil, les intersaisons sont les plus propices pour découvrir ce joyau sans l’affluence touristique. Sans parler de la chaleur qui n’est pas forcément idéale pour de longues balades… Nous décidons donc de profiter en grande partie de la plage et de la baignade surtout pour nous rafraîchir. Nous arrivons par le quartier de Mouré, l’ancien quartier des pêcheurs avec ses ruelles étroites et façades colorées. Nous admirons l’anse de Collioure, ses eaux cristallines et le port d’Avall avec ses barques catalanes. La petite chapelle Saint-Vincent a été construite sur un éperon rocheux devant la jetée. Celle-ci permet d’apprécier des points de vue différents sur le village qui est protégé par une digue. Nous retrouvons également l’église Notre Dame des anges avec son dôme rose traditionnel. Nous longeons le château royal et nous nous installons sur la plage du Faubourg pour une baignade dans la baie. Les enfants retrouvent leurs cousines et les jeux d’eau commencent.

Le quartier de Mouré, la plage et la jetée

Le château royal :

Le château royal

Le cadre est splendide, nous nous baignons au milieu de la baie sous le château royal, véritable forteresse. Il apporte la touche médiévale du lieu, il est d’ailleurs classé au monument historique depuis 1922. Construit au 13ème siècle, il était le lieu de résidence des rois de Majorque. Il se tient sur un rocher et ses terrasses offrent une vue magnifique sur le port, les plages et le centre-ville. Pour 4 euros, une visite des lieux est possible. Mais, j’avoue que nous n’avons pas eu le courage de la faire au vue de la météo. Donc il est prévu que nous revenions au printemps pour découvrir les balades et les visites. J’imagine déjà les garçons courir partout en remontant l’Histoire. De l’autre côté de la baie, on trouve le moulin à huile. Il est le plus ancien moulin du département et date du Moyen-Age. On l’utilise malgré tout encore aujourd’hui.

Le fort et la tour

Le fort et la tour

Sur les hauteurs de Collioure, le fort militaire Saint-Elme protégeait autrefois le village. Il a été construit au 16éme siècle autour d’une tour de guet. C’est une forteresse en forme d’étoile avec des murs de 8 mètres d’épaisseur et des meurtrières. Du haut de la colline, le panorama vaut le détour ! Vues magnifiques sur les deux plages et toute la ville. On retrouve aussi la tour de Madeloc perchée dans les Albères. Si vous souhaitez poursuivre les randonnées, le sentier du littoral arpente toute la côte Vermeille d’Argelès-sur-mer à Cerbère avec un itinéraire bien tracé.

Conclusion :

Notre journée s’achève et le retour sur Toulouse sonne la fin de notre week-end escapade méditerranéenne. Nous décidons de nous poser en terrasse près du port pour déguster une glace et profiter encore quelques instants de ce cadre idyllique. Nous finissons en déambulant dans les ruelles, et comprenons pourquoi Collioure est la cité des peintres. Tellement d’inspiration ici, beaucoup d’artistes ont y d’ailleurs déployé tout leur talent : Pablo Picasso, Dali, Henri Matisse… Voilà pourquoi on retrouve de nombreuses galeries d’art éparpillées dans les ruelles. Cette dernière journée nous a donné envie de revenir, et pourquoi pas pendant la fête de l’anchois avec mon papa qui les adore !

Informations :

Pour recevoir une alerte lors mes prochaines publications envoyez moi votre adresse mail :

En soumettant ce formulaire, j'autorise Moov'Occitanie by Sofy à me contacter de façon personnalisée à propos de ses articles. Vos données personnelles ne seront jamais communiquées à des tiers.

Pour plus d’informations sur vos données personnelles ou pour exercer vos droits vous pouvez consulter les mentions légales.

Partager cet article :

Aucun commentaire pour le moment

Laissez moi un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée

Enregistrer votre réponse

X

En soumettant ce formulaire, j'autorise Moov'Occitanie by Sofy à me contacter de façon personnalisée à propos de ses articles. Vos données personnelles ne seront jamais communiquées à des tiers.

Pour plus d’informations sur vos données personnelles ou pour exercer vos droits vous pouvez consulter les mentions légales.

BALADES EN OCCITANIE

Derniers Articles

Les sources d’eau chaude de Canaveilles
Rédigé le 14/09/2021

Les sources d’eau chaude de Canaveilles

Les gorges de la Carança
Rédigé le 08/09/2021

Les gorges de la Carança

La cascade des Mathieux
Rédigé le 03/09/2021

La cascade des Mathieux

Les gorges du Verdouble
Rédigé le 03/09/2021

Les gorges du Verdouble

Peyrepertuse
Rédigé le 29/08/2021

Peyrepertuse

La cascade d’Ars
Rédigé le 21/08/2021

La cascade d’Ars

Auch, week-end gastronomique dans le Gers
Rédigé le 16/07/2021

Auch, week-end gastronomique dans le Gers

Cascade de la vis
Rédigé le 27/06/2021

Cascade de la vis

Roquefort-les-Cascades
Rédigé le 01/05/2021

Roquefort-les-Cascades

La cascade de Planque
Rédigé le 01/05/2020

La cascade de Planque